Home / French / Blue Brain et le Allen Institute créent des neurones virtuels

Blue Brain et le Allen Institute créent des neurones virtuels

A Virtual neuron

A Virtual neuron from Blue Brain facility

Click for a full size image

Blue Brain et le Allen Institute créent des neurones virtuels

03.03.16 – Le Allen Institute for Brain Science rend public de nouveaux modèles informatiques de neurones. Particulièrement réalistes, ils ont été conçus grâce aux outils et à l’expertise des chercheurs du Blue Brain Project.

Le Allen Brain Institute et le Blue Brain Project ont intensifié leur collaboration. Aujourd’hui, l’institution américaine rend public des modèles informatiques de neurones créés avec les outils développés par les chercheurs du projet suisse, basé à l’EPFL. En tout, 40 modèles de cellules nerveuses du cortex visuel de la souris. Grâce à la plateforme technologique du Blue Brain Project, les chercheurs sont parvenus à reproduire avec un niveau de détail extrêmement élevé la physiologie et l’activité électrique des neurones.

Le Blue Brain Project est le centre chargé des activités de simulation au sein du méga-programme européen Human Brain Project. Son équipe a récemment publié dans Cell une longue démonstration de l’efficacité de ses outils de modélisation – leur haut degré d’exactitude, leur capacité prédictive et les découvertes qu’ils ont déjà rendu possible, notamment la mise au jour d’un rôle inattendu du calcium dans le cerveau. Dans le même temps, les chercheurs mettaient ces outils à disposition des chercheurs du monde entier, sur une plateforme web.

“Cette collaboration avec le Allen Brain Institute préfigure ce que nous tentons de mettre en place, explique Eilif Muller, en charge des simulation au sein du Blue Brain Project. Notre objectif est de fournir à la communauté scientifique un outil informatique à même de nous permettre de mieux comprendre le fonctionnement des neurones et des réseaux de neurones.”

Les neurones virtuels du Allen Brain Institute reproduisent de manière très précise l’activité biophysique de leurs homologues réels. Tout particulièrement, c’est l’activité des dentrites – la partie réceptrice du neurone – qui a fait l’objet d’une modélisation particulièrement réaliste. “En combinant les données, les outils et les compétences des deux plus grandes initiatives mondiales dans le domaine des neurosciences, nous démontrons quel niveau de synergie nous pouvons atteindre avec une politique scientifique ouverte, où nous partageons librement données et métadonnées, explique Christoph Koch, président et directeur scientifique du Allen Institute for Brain Science. Comprendre le cerveau – dans ce cas les processus non linéaires des dendrites corticales – est une tâche trop difficile pour être accomplie d’aucune autre manière.”

Pour les chercheurs du Blue Brain Project, cette collaboration n’est qu’un premier pas. Ils sont en discussion avec plusieurs équipes scientifiques désireuses d’utiliser leurs outils de simulation, se réjouit Sean Hill, neuroscientifique affilié à l’EPFL. “C’est un moment charnière du projet, celui où nous nous déployons réellement: nous travaillons pour un projet suisse, intégré au cœur d’un énorme projet européen, et nous nous adressons maintenant à la communauté scientifique du monde entier.”

 

source : The Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)

Telegram Channel

About Mohammad Daeizadeh

  • تمامی فایل ها قبل از قرار گیری در سایت تست شده اند.لطفا در صورت بروز هرگونه مشکل از طریق نظرات مارا مطلع سازید.
  • پسورد تمامی فایل های موجود در سایت www.parsseh.com می باشد.(تمامی حروف را می بایست کوچک وارد کنید)
  • Password = www.parsseh.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*