Home / French / La Suisse se dote d’un Centre national de la science des données

La Suisse se dote d’un Centre national de la science des données

Olivier Verscheure, directeur exécutif du SDSC. © Merlin photography ltd.

Click for a full size image

 

La Suisse se dote d’un Centre national de la science des données

La Suisse crée un Centre national de la science des données, afin de promouvoir l’innovation dans la science des données, la recherche multidisciplinaire et la science ouverte. Aujourd’hui a lieu l’inauguration du Swiss Data Science Center (SDSC) à Berne.

La Suisse met en place un Centre national de la science des données, le Swiss Data Science Center, dans le but d’innover dans le domaine de la science des données et de l’informatique, et d’offrir une infrastructure pour promouvoir la recherche multidisciplinaire et la science ouverte, avec des applications qui iront de la santé personnalisée aux questions environnementales. Il s’agit d’une entreprise commune de l’EPFL et l’EPF de Zürich disposant de bureaux à Lausanne et à Zürich. L’initiative permettra à la Suisse de posséder expertise et excellence dans la science des données tout en se battant pour être compétitive à l’échelle mondiale.

Un parcours complexe rendu plus simple

La science des données se trouve à l’intersection de plusieurs disciplines académiques, telles que la gestion et l’ingénierie des données, la statistique, l’apprentissage-machine, les algorithmes, l’optimisation et la visualisation. Elle offre un nouvel outil aux sciences sociales, aux sciences économiques, à la médecine, aux sciences de l’environnement et à d’autres disciplines encore, en aidant à comprendre et à agir sur des systèmes complexes du monde réel, et en ouvrant des perspectives sur quelques-uns des problèmes les plus difficiles de notre temps.

C’est pour cette raison que la science des données a acquis une importance considérable au niveau mondial, et la plupart des institutions de recherche et d’enseignement de pointe font donc des investissements significatifs dans des centres et des programmes dédiés.

L’inauguration du SDSC a lieu à Berne, avec des discours d’ouverture des présidents de l’EPFZ et de l’EPFL, Lino Guzzella et Martin Vetterli, et de l’orateur principal, le Prof. Jure Leskovec de l’Université de Stanford et responsable de la science des données de Pinterest.

L’un des principaux défis dans ce domaine consiste à aider les fournisseurs de données, les informaticiens et les spécialistes du domaine à parler la même langue. « Nous dépendons de l’expertise unique des spécialistes des données pour nous aider à discerner les éléments pertinents dans des masses de données. Le nouveau centre de science des données rassemble ces spécialistes, offrant ainsi une plate-forme multidisciplinaire qui va également promouvoir le transfert de connaissances et de formation », dit le Président de l’EPFZ Lino Guzzella.

Au SDSC, les scientifiques auront pour objectif de fournir des réponses concrètes aux problèmes de tous les jours, avec un accent particulier sur des domaines tels que la santé personnalisée, les questions environnementales ou les défis en matière de production industrielle. L’objectif est de travailler sur des aspects de la vraie vie, en fédérant différents acteurs impliqués dans le projet de science des données, afin de produire ainsi des résultats tangibles.

Le centre accueillera une équipe multidisciplinaire de 30 à 40 spécialistes des données et de l’informatique, et des spécialistes de domaines spécifiques, avec des bureaux à Lausanne et à Zürich.

L’Insights Factory, un guichet unique pour experts du terrain

Les chercheurs du SDSC développeront une plate-forme d’analyse de pointe, hébergée dans un nuage, l’«Insights Factory». Il s’agira d’un véritable guichet unique pour héberger, explorer et analyser des données organisées, calibrées et anonymisées. Son outillage convivial et ses services contribueront également à l’adoption de la science ouverte, qui favorisera la productivité et l’excellence dans la recherche.

« Cette nouvelle plate-forme est une étape fondamentale pour le développement de l’Open Science. Le partage des connaissances scientifiques à grande échelle doit pouvoir s’appuyer sur des infrastructures solides, fiables, et contrôlées. Avec ce Centre, la Suisse se dote d’un outil à la hauteur de ses ambitions », explique Martin Vetterli, Président de l’EPFL.

Les services en ligne du SDSC s’appuieront sur les infrastructures existantes du domaine des EPF (par exemple en tirant parti des ressources du Swiss National Supercomputing Centre CSCS à Lugano), de celles de SWITCH (la plate-forme de technologie et de services des universités suisses), et de celles de fournisseurs de nuages. Le SDSC agira comme fournisseur d’informatique en nuage.

source: The Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)

About Mohammad Daeizadeh

  • تمامی فایل ها قبل از قرار گیری در سایت تست شده اند.لطفا در صورت بروز هرگونه مشکل از طریق نظرات مارا مطلع سازید.
  • پسورد تمامی فایل های موجود در سایت www.parsseh.com می باشد.(تمامی حروف را می بایست کوچک وارد کنید)
  • Password = www.parsseh.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*